15 septembre 2005

"Les bonnes vertus du chamanisme certifié authentique"


Monkey Forest, Ubud, Bali

L'Amazonie et les cultures indigènes vivant dans cette luxuriance, nourries de vie spirituelle intense émaillée de chamanisme sont le fervent terreau de toutes sortes de spiritualités bon marché en occident:
En ce qui concerne les shuars et les jivaros, du fait de leur spiritualité favorisant le perception de la réalité par le biais des hallucinations, on peut aisément imaginer quel type de spiritualités exportées se retrouvent en nos bonnes contrées.
On ne compte plus les associations, en France et en Europe, se réclamant de la défense de la culture indienne, envoyant des groupes entiers dans des communautés indigènes subir des stages de chamanisme, quand ce ne sont pas les associations qui font venir d'authentiques chamanes en Isère ou dans le sud ouest autour de joyeux feux de joie, et proposant de bons stages de chamanisme contre monaie trébuchante... Est ce un chamanisme de terroir ?
Ne souriez pas ! Car tout cela se nourrit de tractations financières et de commerces 'équitables' remplissant des comptes en banque bien européens, et bien sur, le chamane de passage y verra son ego flatté, son pouvoir chamanique augmenté avec de nouveaux tsentaks (flèches magiques) acquises sous nos cieux, puis de retour dans sa communauté, ses récits nourriront les rêves de ses congénères qui l'écouteront les yeux ébahis...
Est-ce notre monde globalisé et hyper consumériste qui provoque une telle soif de spiritualité ? au point de voir de bons cartésiens hyper-diplômés tomber dans des psychoses sur commande ?
Le plus étonnant à mes yeux, est le réseaux de malentendus que ces démarches soient disantes, bien pensantes et intentionnées génèrent:
- Les Chamanes, au retour de leurs voyages s'arguent de nouveaux pouvoirs magiques, leur permettant ainsi d'assoir leur pouvoir face à leurs rivaux, pouvant ainsi provoquer des remous dans les savants équilibres dans les rapports sociaux établis dans leur communauté.
- Les Occidentaux qui se retrouvent à l'issu de tout cela de bons cas psychiatriques traités par des ethnopsychiatres...

Car, au final, ce qui reste de ce qui pourrait être défini comme 'culture indigène', n'est plus qu'un substrat censé rassasier la fringale spirituelle de nos chères têtes blondes. Pourrions nous parler d'une forme "d'anthropophagie spirituelle" ?
L'expression est un peu abusée, mais la métaphore n'en est pas moins pertinante...
Une fois ces stages terminés, et que chacun rentre chez soi, quels sont les dégats ?
Pour l'instant je ne peux parler que de ceux qui surviennent chez nous, de notre côté:
Les indigènes d'Amazonie et les jivaros, les shuars et a-shuars ont appris à domestiquer leurs hallucinations, voir à les diriger, les maîtriser, leur permettant ainsi d'appréhender une abstraction de leur environnement direct, mais qu'en est il de l'occidental qui, sous l'effet de l'AYAHUASCA, va ouvrir violemment la porte de son inconscient et subir ce qu'il vomira. Car notre culture ne nous a pas appris à maîtriser, domestiquer ces hallucinations et encore moins à les décoder et les lire, comme peuvent le faire les indigènes. Chez nous tout passe, soit par le filtre de la psychanalyse ou par l'appréhension d'une réalité purement factuelle, qu'advient t'il quand les cloisons séparant les rêves de la vision, les peurs des cauchemars, les désirs des fantasmes se dissolvent ?
Visitez les salles d'attente, pleines de patients qui plusieurs mois après leur retour d'Afrique ou d'Amazonie se retrouve en thérapie ethnopsychiatrique pour se reconstruire.... Et là pleuvent en cascade, les cas psychotiques, dépressifs et les cas de crises identitaires diverses

Le plus triste est que je ne sais si il s'agit d'un fait dramatique ou affreusement comique...
Une chose est sure, fuyez ces associations s'improvisant comme l'insitution patentée de la défenses des peuples premiers et intéressez vous aux ONG, organismes indigènes dont vous trouverez les liens sur la droite, ou encore à Survival international.

Vos comentaires sur le forum sont les bienvenus

2 commentaires:

nathouxik a dit…

bon article qui a le merite de remetre les pendules a lheure
Meme si nous europeens nous sommes attirés par le chamanisme nous sommes obliges de le concevoir dune facon occidentale et ne pas tout melanger cest vrai quil est rgretable de navoir aucune cultue hallucinatoire en europe ca il est bien certain que certaines substances sont porteuses de prises de conscience
Pour ceux qui sinteresse aux chamanisme et qui nont pas enviede tomber dans les travers decrit dans cet aticle je conseil -LA poesie de lextase ou le pouvoir chamanique du langage- qui expose la culture chamanique europeene que l on etrouve a traves de nombeux ecrit
Le livre fait la comapaaison ente les diffeentes cultures chamanique et trace ne sorte de parcous chamanique Ils montent surtout quen europe la ou la eligion a balayé les vieilles cultues les prises de conscience chamanique se etrouve au taves des poetes de la souce ou les poetes de lextase
enfin bref un livre passionant et quine fea de mal a personne ;)

nathouxik a dit…

le livre -la poesie de lextase ou le pouvoir chamanique du langage est de -Stephane labat- universitaire
desoler pour les R mon clavier les prends une fois sur deux